Happiness ou mindfulness?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

«Happiness does not mean having THE Happy life. The happiness finds itself in each of the small moments of joy which we live in every day.»

Aujourd’hui j’ai eu la chance d’entendre ces paroles de la part d’un homme qui a choisi de vivre simplement et de créer des produits biologiques et natures des plus savoureux. Produits qu’ils partagent en vivant des moments vrais et authentiques avec des gens de partout, autour de sa propre table dans sa petite ferme au nord de Paros! Un homme qui a choisi de vivre en mettant au coeur de chacune de ses journées, l’amour, le partage, l’amitié et la reconnaissance de ce que la terre lui offre (petit vidéo présentant la ferme). Cet homme a choisi de sentir, goûter et vivre chacune des secondes de sa vie simplement et en conscience. La signification même de l’expression «pleine conscience».

Cette expression «pleine conscience» est utilisée à toutes les sauces et parfois de façon erronée. Le marketing actuel laisse croire au gens que «mindfulness» est synonyme de «happiness». C’est certain que vue comme cela… c’est vendeur 😉 Nous sommes tous à la recherche d’une façon d’être plus heureux au travers de notre rythme de vie effréné. J’entends souvent que c’est la nouvelle approche pour être heureux ou des expressions telle que «arrête de te comparer (ou) arrête d’être fâchée «c’est tellement pas mindfulness»». Je dois dire que ces affirmations, parfois dites par des personnes que je respecte ou dont j’admire le cheminement, m’ont souvent amenée à me remettre en question. Mais en fait, sans rien enlever à ces personnes que j’estime, la vérité, c’est que «mindfulness» n’est pas synonyme de «Happiness»!

Aujourd’hui, assise dans une ferme bio au centre de nul part, j’ai eu la chance de vivre un moment unique lors duquel un homme m’a raconté vivre chacun de ces moments de vie simplement, mais non tous de façons semblables et ni avec une seule émotion. Vivant des rencontres parfois plus belles que d’autres, vivant des moments de récolte ou de business plus difficiles que d’autres, cet homme accueille chacun des moments comme il est, et accepte que la vie est telle quelle est sans se battre contre ce fait. Au final, il en retire le bon, étant plus conscient de ce qu’il a de positif dans chacune de ses journées, malgré les temps parfois difficiles.

Depuis quelques années, la pleine conscience fait partie de ma vie comme pratiquante. J’ai la chance de la partager de plus en plus et j’en suis reconnaissante. Pendant longtemps je me suis battue pour ne pas ressentir ou vivre les émotions plus négatives. Parce qu’on va se le dire… ce n’est pas confortable avoir de la peine ou être en colère. Et depuis quelques temps j’accepte que la pleine conscience nous amène à être conscient du positif et à prendre distance des émotions et pensées négatives… mais que le but premier n’est pas d’être plus heureux. C’est avant tout un effet secondaire positif de cette pratique. J’accepte de plus en plus que vivre la pleine conscience c’est ressentir et observer le moment présent pour ce qu’il est «ici et maintenant». C’est prendre conscience de chacun des moments de la journée, incluant les plus heureux et les plus difficiles. Être conscient de nos valeurs, de ce qui nous fait vibrer, et de nous permettre de recevoir ce qui se présente afin de faire des choix éclairés en lien avec ce que nous ressentons vraiment et souhaitons réellement.

La pleine conscience n’est pas là pour vous culpabiliser ou vous rappeler que vous devriez être plus heureux! La pleine conscience est là pour vous permettre d’observer les choses telles quelles sont, sans vouloir changer quoi que ce soit, que ce soit un fait, une émotion ou une pensée. Elle vous donne la chance de prendre une distance avec cette tempête interne qui peut facilement devenir plus grande qu’elle ne l’est en réalité, en observant les choses telles quelles sont ici et maintenant. Elle vous permet d’accueillir ce qui est et de prendre le temps de le ressentir, de le voir, de le vivre… 🙂

Alors vous avez le droit d’être en colère, d’avoir de la peine ou d’avoir du ressentiment.

Vous avez le droit de vous levez le matin et de vous sentir «bouette» et de vous dire «merde je resterais au lit».

Comme vous avez le droit de rire aux éclats et de vivre des moments uniques lors desquels vous vous dites «merci la vie!».

Prenez simplement conscience de ce qui se passe dans votre moment présent et respirez profondément pour accueillir ce qui est… car tout est parfait, peu importe sa couleur, «ici et maintenant».

😉

——

Pour voir les différents ateliers, cours et formations en lien avec la pleine conscience: www. yoginirebelle.org 

Cette entrée a été publiée dans BLOGUE. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s